Matière à recycler

Collection dirigée par Elisabeth Anstett – Nathalie Ortar

 

Que ce soit au sein des sociétés industrialisées marquées par une pléthore de biens et par le gaspillage, comme au sein des sociétés marquées par la pauvreté et la pénurie de ressources, on observe de nombreuses pratiques de récupération, de tri, de recyclage et de transformation des rebuts, que ces pratiques soient associées à des circuits institutionnalisés ou marchands ou bien encore qu’elles relèvent plus simplement du bricolage et de la sphère privée.
Or, ces usages particuliers de la culture matérielle, qui donnent une deuxième vie à des objets ou des matériaux devenus inutilisables, inutiles ou obsolètes, supposent des changements de pratiques ou de paradigmes, l’invention ou la réappropriation de savoir-faire singuliers, mais aussi des emprunts, des métissages si ce ne sont de véritables renversements symboliques ou technologiques, au sein des systèmes de valeurs portés par les sociétés concernées.
Ouverte aux contributions de toutes les sciences sociales et humaines, notre collection propose de documenter et d’analyser les pratiques, les logiques et les discours qui président à la disqualification comme à la requalification des déchets, en s’intéressant à ce que ces usages révèlent des transformations les plus contemporaines de nos sociétés.

La deuxième vie des objets. Recyclage et récupération dans les sociétés contemporaines

Les crises économiques qui touchent les sociétés de consommation, les conséquences de la surexploitation des ressources naturelles, tout autant que l'émergence d'un impératif de développement durable ont partout favorisé l'apparition de pratiques de récupération et de réutilisation d'objets et de

Prix : 22.00€
S'abonner à Matière à recycler